Fatah Amrouche

Fatah Amrouche est né le 15 juin 1983 dans les hauteurs du village El Flaye, à Sidi Aich, à 45 km de Béjaïa en basse Kabylie. Dès son plus jeune âge, il apprend à jouer de la guitare et du mandole animant ainsi les longues soirées de son village avec une petite troupe qu’il avait alors monté. Pendant ses années de collège, son professeur de musique décelait déjà en lui un brillant musicien malgré son jeune âge. Des liens très forts s’étaient par ailleurs tissés et Fatah se produisait à la demande de son enseignant durant chaque fin de cours devant ses camarades. En 2001, alors à peine âgé de 18 ans, Fatah décide de s’envoler vers la France pour prendre son destin en main et s’offrir un avenir plus prometteur. A son arrivée, il saisit sa chance d’entrer au conservatoire où il prend des cours de solfège et de Luth (Oud), son instrument de prédilection. Une grande histoire naît entre le musicien et son instrument. Ses influences musicales sont nombreuses telles que les chefs-d'oeuvres orientaux ou encore les grands noms de la chanson chaabi et kabyle comme Dahmane El Harachi et Youcef Abjaoui. Mais surtout fan de Chérif Kheddam, Fatah interprète depuis ses débuts le répertoire de son idole qu’il rencontrera par la suite. Tous deux partagent depuis des moments de musique intenses et ne se quittent plus. Il est vrai qu’à l’origine, Fatah n’envisageait pas de sortir un album dans l’immédiat. Cependant, tandis qu’il jouait chez Da chérif, épaté par la qualité de son jeu, ce dernier le poussa à saisir sa chance. Un jour, avant que Da Chérif parte en vacances, Fatah se verra remettre un texte nouvellement écrit par l‘artiste qui lui demanda d’en concevoir la mélodie. Fatah, inspiré, composera la musique qu’il lui proposera à son retour. L’artiste sera conquis par la beauté et la qualité de la composition. C’est ainsi que son chemin se trace vers la réalisation de son propre album qu’il œuvrera aux côtés de son idole. Sa persévérance donnera raison à ses choix quand il enregistrera enfin son premier opus à Alger, en août 2009, qu’il intitulera « Nebda » (Séparation). Un album composé de 7 titres dont une reprise de Chérif Kheddam. Beaucoup le nomment déjà « le nouveau Chérif Kheddam » en qu’ils voient la relève assurée. Quant à ce dernier, il préfèrera l’appeler « mon cinquième enfant » dont le talent ne fait que le surprendre de jour en jour. Dans son album, Fatah fait une grande place à la musique avec un instrument de prestige : le Luth (Oud) dont les sonorités impressionnantes se mêlent à l'envergure des textes. Ses interprétations emplies de sincérité et de sensibilité ne laisseront personne indifférent. En effet, en plus de s’inscrire dans la lignée des grands talents de la chanson Kabyle, Fatah se révèle être un artiste complet dont l’objectif principal est d’offrir au public une musique de qualité incorporant à la touche traditionnelle des orchestrations plus modernes. Il ne vous reste qu’à vous laissez transporter par le son doux de Fatah Amrouche…

Fateh Amrouche-3eggu

Fateh Amrouche-3eggu
  • Fateh Amrouche Un disciple de feu Cherif Kheddam, peut être sa relève pour toujours ! 3eggu, un texte écrit par Cherif Kheddam, une chanson parmi ...

Fateh Amrouche wicqaa lmuziga

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×